Fähre buchen auf faehren.net

Actualités FerryNews – Edition mars 2024

Bonjour et bienvenue dans l’édition de mars de FährNews Aktuell en 2024. Aujourd’hui, il est question, entre autres, des sujets à la une suivants :

  • EUROPALINK quitte à nouveau la mer Baltique – Où va le ferry maintenant ?
  • URD vendu – un vrai vétéran termine son service sur la mer Baltique
  • Et Tirrenia est définitivement dissoute – Ce qu’il advient maintenant de la compagnie de ferry italienne

Tu découvriras tout cela et bien plus encore dans ce numéro de FährNews Aktuell. Alors, reste attentif jusqu’à la fin pour ne rien manquer !

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la déclaration de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Voir la vidéo


Et voici à nouveau l’intégralité de l’édition de mars de FährNews Aktuell à lire :

1 ATLANIC VISION termine son charter

[1] Le 15 mars 2024, l’ATLANTIC VISION a entamé son dernier voyage pour Marine Atlantic et a quitté Port Aux Basques pour la dernière fois à 11h45.

Depuis 2008, l’ancien SUPERFAST IX, qui appartient à Baltic SF IX Limited, une filiale d’AS Tallink Grupp, était affrété pour Marine Atlantic et assurait les routes North Sidney – Argentia, ainsi que North Sidney – Port Aux Basques dans le nord-est du Canada.

[2] Marine Atlantic recevra cette année l’ALA’SUINU (Ah-laa-sue-in-ou), le dixième navire de la classe E-Flexer, qui sera loué à long terme par Stena RoRo avec une option d’achat à Marine Atlantic.

Aucune information n’est actuellement disponible sur l’avenir d’ATLANTIC VISION.

2 Gotlandsbolaget continue d’assurer le service de ferry vers Gotland

[3] La société Nordic Ferry Infrastructure basée à Oslo, qui possède également Molslinjen, ne sera plus candidate pour les services de ferry vers l’île suédoise de Gotland. Le PDG de Molslinjen, Kristian Durhuus, a fait part de cette décision au service d’information Helagotland, expliquant que le plafond des bénéfices était trop bas pour justifier les investissements nécessaires.

Molslinjen aurait prévu trois nouveaux navires pour le service, ce qui aurait nécessité un investissement de près de 6 milliards de couronnes suédoises. Mais ces investissements ne sont pas justifiés par un plafond de bénéfice de 22%. Molslinjen ne participe donc plus au nouvel appel d’offres pour le service Gotland. Il est donc fort probable que Gotlandsbolaget continue à assurer le transport de Gotland à partir de 2027, et ce pour 10 années supplémentaires.

[4] Cependant, la semaine dernière, on a appris que Molslinjen avait écrit une lettre au ministre suédois de l’infrastructure et à l’administration suédoise des transports pour demander un nouvel appel d’offres pour le service de ferry vers l’île de Gotland. Les exigences actuelles en matière d’appels d’offres sont mauvaises pour l’environnement et coûteraient à l’Etat suédois 5 milliards de couronnes suédoises en dépenses inutiles.

Il reste donc à voir qui assurera le service de ferry vers Gotland à l’avenir.

3 Stena Line vend URD

[5] Stena Rederi A/S a finalisé la vente d’URD à Sea Lines. Sea Lines exploite des routes de ferry dans la mer Noire.

[6] L’URD, construit en 1980 sur le chantier naval Nouvi Cantieri Aquania à Marina di Carrara en Italie sous le nom d’EASY RIDER, a déjà une longue histoire de transport de fret et de passagers. Après sa mise en service, il a d’abord navigué brièvement en Méditerranée, avant de sillonner la mer du Nord autour de la Grande-Bretagne jusqu’à la fin des années 1980. Depuis le début des années 90 et après une transformation à Gdynia en ferry combiné pour voitures et passagers, il a ensuite circulé sur divers itinéraires dans la région de la mer Baltique pour de nombreuses compagnies maritimes différentes. Dernièrement, il était en service sur la route Stena Line entre Nynäshamn en Suède et Hanko en Finlande. Après l’arrêt de cette route en octobre 2023, le navire a été affrété par TT-Line pour remplacer le Marco Polo qui s’était échoué, comme nous l’avions annoncé dans le numéro d’octobre de FährNews Aktuell l’année dernière.

[5] Sea Lines reprendra l’URD en mai 2024. Les détails financiers exacts de la transaction n’ont pas été révélés. Stena Rederi A/S a annoncé qu’elle trouverait la meilleure solution pour les employés concernés en réaffectant autant d’employés que possible au sein du groupe Stena Line sur d’autres itinéraires.

Cette vente marque la fin d’un chapitre de l’histoire de l’URD, mais c’est aussi le début d’une nouvelle aventure dans la région de la mer Noire pour la vieille dame.

4 P&O LIBERTÉ mises en service

[7] Le 19 mars 2024, le deuxième et donc dernier nouveau ferry à double extrémité de P&O Ferries a été mis en service sur la ligne entre Douvres et Calais. Le P&O LIBERTÉ rejoint ainsi sa sœur P&O PIONEER, déjà en service depuis juin dernier.

Les deux nouveaux navires hybrides à batteries de la classe Fusion ont été conçus par l’entreprise danoise OSK Design et construits par le chantier naval chinois Guangzhou International Shipyard. Ils mesurent 230 mètres de long et peuvent accueillir chacun 1500 passagers ainsi que jusqu’à 182 voitures sur 2592 mètres de chargement. Les deux navires jumeaux sont les ferries à double extrémité les plus grands et les plus rapides du monde, avec une vitesse de service de 20,8 nœuds.

Si tu veux en savoir plus sur les deux nouveaux navires de P&O Ferries, n’hésite pas à consulter le numéro de juin de FerryNews Aktuell, datant de 2023. Nous y avons abordé en détail les commodités et les particularités des nouvelles constructions.

[7] Les nouveaux navires chinois sont désormais utilisés aux côtés des deux ferries RoPax de la classe Spirit de P&O Ferries, le SPIRIT OF BRITAIN et le SPIRIT OF FRANCE, déjà en service sur la ligne, construits respectivement en 2011 et 2012.

La mise en service du P&O LIBERTÉ marque donc la fin du programme de construction de 250 millions de livres de P&O Ferries. Le PDG de P&O Ferries, Peter Hebblethwaite, explique en outre, en réponse à une question de SHIPPAX, que P&O Ferries n’a actuellement pas l’intention de construire d’autres navires de la classe Fusion. Mais cela pourrait changer à l’avenir.

5 Fred Olsen renforce sa flotte

[8] Fred. Olsen va ajouter deux nouveaux navires rouliers à sa flotte. Le premier des deux bateaux doit être livré en avril à Fred. Olsen et sera opérationnel à partir de début mai entre Gran Canaria et les îles Canaries orientales. Le deuxième navire devrait être opérationnel à la fin de cette année si possible, avec la possibilité de desservir d’autres relations en dehors des îles Canaries.

Les deux navires sans nom équipés de scrubbers sont probablement le FINNHAWK et le FINNKRAFT, qui ont été achetés par le groupe Grimaldi.

Les deux nouveaux navires rouliers servent notamment à approvisionner les îles Canaries en marchandises, car le maintien des stocks de marchandises n’est possible qu’au moyen du transport maritime en raison de la taille, du poids et de la quantité de marchandises, comme l’explique Andrés Marín, PDG de Fred. Olsen explique.

Actuellement, Fred promeut Olsen charge près de 1,3 million de mètres de fret par an, ce qui équivaut à environ 100 000 véhicules de fret. Ces chiffres devraient augmenter considérablement avec la mise en service des deux nouveaux navires rouliers.

6 Naviera Armas quitte Huelva

[9] Naviera Armas ne fera plus escale au port de Huelva à partir du 19 avril 2024. La liaison par ferry entre Arrecife sur Lanzarote et Huelva dans le sud de l’Espagne sera supprimée et le port de Cadix, à 100 kilomètres au sud de Huelva, sera utilisé à l’avenir à la place de Huelva. C’est d’ici que partiront à l’avenir les ferries Ciudad de Valencia, Volcán de Tinamar ainsi que Villa de Tazacorte et qu’ils relieront Cadix à Lanzarote, Fuerteventura, Gran Canaria, Tenerife et La Palma.

7 IGOUMENITSA devient CIUDAD DE SÓLLER

[10] L’ancien FINNCLIPPER est transféré de Grimaldi Lines à sa filiale Grimaldi Trasmed et rebaptisé CIUDAD DE SÓLLER. L’IGOUMENITSA, qui opérait dernièrement sur la route Brindisi-Igoumenitsa, va maintenant opérer sous le nom de CIUDAD DE SÓLLER sous pavillon espagnol à partir de début avril sur la route exploitée par Grimaldi Trasmed entre Barcelone et Palma de Majorque.

8 Financement public partiellement annulé pour le renouvellement de la flotte italienne

[11] Le renouvellement de la flotte dans le transport maritime italien s’annonce plus difficile que prévu. La promotion de la construction de nouveaux navires ou de la mise à niveau des navires existants dans le transport maritime italien a subi un coup d’arrêt.

Au départ, 161 millions d’euros étaient prévus pour le renouvellement de la flotte, et quelques nouveaux ferries faisaient également partie des projets approuvés. Jusqu’à présent, seuls environ 50 millions d’euros ont effectivement été utilisés. C’est pourquoi les décideurs politiques à Rome ont décidé de transférer les fonds de soutien à d’autres projets, comme de nouvelles infrastructures portuaires.

L’association des armateurs italiens avait d’abord exprimé deux exigences vis-à-vis de ce soutien, qui aurait permis de multiplier par deux l’utilisation des fonds de soutien. D’une part, le souhait de pouvoir passer des commandes à tous les chantiers navals méditerranéens pour les nouvelles constructions et les mises à niveau, de sorte que la construction en Turquie soit également possible. De plus, la restriction selon laquelle le renouvellement de la flotte ne soutient que les projets dans lesquels les navires font escale dans les ports italiens devrait être supprimée. Mais ces exigences n’étaient pas envisageables pour le chantier naval Fincantieri, et la législation européenne s’y opposait également.

Le régime italien de renouvellement de la flotte, approuvé par la Commission européenne, visait à encourager les compagnies maritimes à remplacer les navires existants dont l’impact sur l’environnement est élevé et à réduire l’utilisation de combustibles fossiles dans le transport maritime. Les projets soutenus visaient à améliorer les performances environnementales et l’efficacité énergétique des navires utilisés pour le transport maritime à longue, moyenne et courte distance de passagers, de fret et de transport combiné, ainsi que d’autres navires opérant dans les ports italiens.

9 Tirrenia doit définitivement fusionner avec Moby

Ce mois-ci aussi, il y a de nouvelles informations sur la restructuration au sein du groupe Moby.

[12] La Compagnia Italiana di Navigazione, qui possède la marque Tirrenia et ses actifs, doit maintenant être définitivement intégrée dans le groupe Moby. Déjà en 2012, l’ancienne entreprise de ferry imposante a été reprise par la famille Onorato. En raison d’une situation économique difficile au sein du groupe Moby, l’acquisition devait être annulée il y a quelques années dans le cadre d’un plan de restructuration. Dans un passé récent, la Compagnia Italiana di Navigazione avait également déposé une demande de restructuration auprès du tribunal de Milan, parallèlement à Moby. Mais comme la situation économique des deux entreprises s’est récemment fortement améliorée et qu’elles sont à nouveau toutes deux dans les chiffres noirs, la fusion définitive de la Compagnia Italiana di Navigazione avec le Moby Group devrait maintenant avoir lieu. En conséquence, la Compagnia Italiana di Navigazione et Tirrenia n’existeront plus à l’avenir et seront transférées à Moby Lines. Moby Lines est contrôlée à 51% par la famille Onorato et à 49% par Gianluigi Apontes MSC.

10 Augmentation de la flotte chez Grandi Navi Veloci

Dans le dernier numéro de FährNews Aktuell, nous avons déjà parlé de la vente de SHARDEN et de MOBY VINCI à Grandi Navi Veloci.

[13] Les deux anciens ferries de Moby sont maintenant rebaptisés GNV SIRIO et GNV AURIGA. Après les travaux de maintenance, de transformation et de peinture nécessaires, le GNV SIRIO sera utilisé à partir du 20 mars 2024 sur la route entre Gênes, au nord de l’Italie, et Palerme en Sicile, tandis que le GNV AURIGA sera utilisé à partir du 28 mars 2024 sur la relation entre Gênes et Porto Torres en Sardaigne.
GNV, en tant que membre du groupe MSC, exploite désormais 31 lignes dans sept pays avec 28 navires.

[14] La vente des deux anciens navires de Moby, qui devrait s’élever à 109 millions d’euros, marque la fin du vaste plan de restructuration de Moby. Cette restructuration a récemment été finalisée grâce à un prêt de 352 millions d’euros, fourni par Gianluigi Aponte, le fondateur de MSC.

11 EUROPALINK à Grimaldi Lines

[15] L’EUROPALINK [16], dernièrement utilisé sur la ligne Travemünde-Malmö de Finnlines, circule à nouveau pour Grimaldi Lines depuis le 29 février 2024. Avec le KYDON PALACE, elle assure deux fois par jour la liaison entre Brindisi et Igoumenitsa. L’EUROPALINK peut accueillir 930 passagers et jusqu’à 220 camions sur 3900 mètres de chargement. L’EUROPALINK remplace sur cette ligne l’IGOUMENITSA déjà mentionnée.

C’est tout pour l’édition de mars de FährNews Aktuell en 2024. Tu as aimé cette édition ? Alors n’hésite pas à laisser un like. Si tu as d’autres remarques ou souhaits, n’hésite pas à nous écrire un commentaire. Nous nous réjouissons de ton feedback.

Si tu n’as pas encore assez de FährNews, nous pouvons te recommander le dernier numéro de FährNews Aktuell. Il y était notamment question de la vente du JAN SNIADECKI, de plus de départs chez Fjord Line et chez Tallink et de l’achat de l’OSLOFJORD par Jadrolinja. Amuse-toi bien et à bientôt !

Sources

  • [1] sandra, « IMAGE CARDS semaine 11-2024 », Ferry Shipping News. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://ferryshippingnews.com/image-cards-week-11-2024/
  • [2] « Stena RoRo acquiert son dixième E-Flexer – Actualités Ferries ». Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.faehren-aktuell.de/stena-roro-uebernimmt-zehnten-e-flexer/
  • [3] « Nordic Ferry Infrastructure pulls out of Gotland traffic bidding », Shippax. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.shippax.com/en/news/nordic-ferry-infrastructure-pulls-out-of-gotland-traffic-bidding.aspx
  • [4] P. H. Text, « EQT-bolagets krav : Gör om hela upphandlingen », Dagens industri. Accès : 27 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.di.se/nyheter/eqt-bolagets-krav-gor-om-hela-upphandlingen/
  • [5] « Stena Rederi A/S conclut un accord pour vendre le navire URD à Sea Lines », Shippax. Accès : 27 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.shippax.com/en/news/stena-rederi-as-closes-deal-to-sell-the-vessel-urd-to-sea-lines.aspx
  • [6] « M/S EASY RIDER (1981) ». Accès : 27 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.faktaomfartyg.se/easy_rider_1981.htm
  • [7] « P&O Ferries second battery-hybrid double-ender giant P&O LIBERTÉ enters service », Shippax. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.shippax.com/en/news/po-ferries-second-battery-hybrid-double-ender-giant-po-liberte-enters-service.aspx
  • [8] « Fred. Olsen renforce sa flotte avec deux nouveaux navires ro-ro, Fred. Olsen renforce sa flotte avec deux nouveaux navires ro-ro », Shippax. Accès : 20 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.shippax.com/en/news/fred-olsen-strengthens-its-fleet-with-two-new-ro-ro-ships-.aspx
  • [9] « Huelva Route closed ». Accès : 20 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://gazettelife.com/news/huelva-route-closed/, https://gazettelife.com/news/huelva-route-closed/
  • [10] « M/S FINNCLIPPER (1999) ». Accès : 21 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.faktaomfartyg.se/finnclipper_1999.htm
  • [11] sandra, « Les fonds publics pour le renouvellement de la flotte italienne à être partiellement annulés », Ferry Shipping News. Accès : 21 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://ferryshippingnews.com/public-funds-for-italian-fleet-renewal-to-be-partially-cancelled/
  • [12] sandra, « Compagnia Italiana di navigazione (Tirrenia) to be finally merged in Moby », Ferry Shipping News. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://ferryshippingnews.com/compagnia-italiana-di-navigazione-tirrenia-to-be-finally-merged-in-moby/
  • [13] « GNV ajoute les anciens SHARDEN et MOBY VINCI à sa flotte », Shippax. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.shippax.com/en/news/gnv-adds-the-former-sharden-and-moby-vinci-to-its-fleet.aspx
  • [14] sandra, « Moby Vinci et Sharden transférés à Grandi Navi Veloci », Ferry Shipping News. Accès : 22 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://ferryshippingnews.com/moby-vinci-and-sharden-transferred-to-grandi-navi-veloci-and-renamed-gnv-sirio-and-gnv-auriga/
  • [15] « M/S EUROPALINK (2007) ». Accès : 27 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://www.faktaomfartyg.se/europalink_2007.htm
  • [16] sandra, « Grimaldi renforce son lien Brindisi-Igoumenitsa », Ferry Shipping News. Accès : 21 mars 2024. [Online]. Disponible sur : https://ferryshippingnews.com/grimaldi-strengthens-its-brindisi-igoumenitsa-link/

Tu peux trouver ces épisodes et d’autres de FerryNews Actualités à
Chaîne YouTube FährNews
.

Capt'n Ferry Avatar

Capt'n Ferry

Capt'n Ferry ist dein Spezialist für die Reise mit der Fähre - er bereiste bereits viele Flüsse & Meere auf der ganzen Welt und sammelte dort zahlreiche Erfahrungen auf den verschiedensten Fähren & Kreuzfahrtschiffen. Capt'n Ferry unterstützt dich bei deiner Reiseplanung mit Hilfe von Informationen über die einzelnen Fährverbindungen, Reedereien, Häfen, Regionen, Fährschiffe, News & Angebote, die hier auf faehren.net veröffentlich werden.

Vous aimerez aussi...

Teile deine Gedanken & Erfahrungen mit uns!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *